DEPUIS TOUJOURS

Une concession BMW & MINI pas comme les autres.

LE PLAISIR DE CONDUIRE
Voilà le „leitmotiv“ qui anime toute l´équipe Märtin. Associez ce plaisir de conduire à l’amour du travail bien fait et la joie de vivre dans cette belle région et vous obtenez la recette d’une concession BMW pas comme les autres.

Les débuts dans les années 60

A Bötzingen, au cours des années 60, on se rend pour de multiples raisons à l’adresse de la Bergstraße 30. Les gens du village y vont pour se faire coiffer, faire le plein de leur auto ou se faire réparer tracteurs, voitures et autres camionnettes dans l’atelier au fond de la cour, tenu par Richard Märtin. Et comme c’est pratique, l’horaire d’ouverture suit une logique particulière, mais bien synchronisée entre salon de coiffure et atelier : ouverture le samedi toute la journée, mais fermeture le lundi.

"Le plaisir de conduire" s'installe à Bötzingen

L’époque est propice à la création d’une véritable concession automobile avec une marque de voiture phare que Richard Märtin choisit en connaisseur : BMW.
Pourtant, à la vue du tout premier modèle qui arrive à Bötzingen (une BMW 1600), Maria, épouse de Richard, lui chuchote à l’oreille : tu crois que quelqu’un voudra bien nous acheter ça ?

BMW, c'est parti !

Le 1er mai 1967 c’est le grand jour : l’atelier de Richard Märtin devient officiellement concession agrée BMW (ce qui ne change en rien les habitudes commerciales, depuis toujours un peu particulières de la maison : salon de coiffure et atelier mécanique se partageant–pour quelques années encore – la même adresse). Les filles du salon de coiffure et les gars du garage se sentaient comme une grande famille. Ainsi, de petits problèmes de stockage de véhicules trouvaient plus d’une fois leur solution, bien à l’abris dans une des vastes granges des oncles et tantes de la tribu.

Les années 70 ou "La conquète de l'espace"

Lors de l’inauguration de la petite concession du bord du Kaiserstuhl, le représentant de la firme de Munich s’adresse au représentant du village : “S’il vous plaît,  M. le Maire, trouvez leur un beau terrain de construction aux Märtin. Ici, c’est une gentille boutique, mais déjà bien trop petite.”
A l’époque, Frau Märtin ne l’entend pas de cette oreille : “Des langt” (ça suffira) pense-t’elle…

… Mais non : “Es langt nit !” Peu de temps après, le besoin d’espace se fait pressant. Finalement ce sera un terrain de 7.500 m2, acquis en 1972. Rapidement, les travaux débutent et ce, avec le concours des employés qui pour l’occasion retroussent les manches aussi le soir après fermeture de l’atelier.

Plus loin. Ensemble.

En juillet 1974 tout est prêt : pour la grande inauguration de Autohaus Märtin maintenant situé à l’adresse Allmendweg 1. Déjà 12 employés forment l’équipe.

En 1976, Richard Märtin connaît de graves soucis de santé et se trouve dans l’incapacité de diriger la concession. En son absence, tous les collaborateurs se serrent les coudes, menés par Hermann Höfflin jusqu’au retour aux affaires du patron un an plus tard. C’est là que le patriarche somme son fils Hansjörg, agé de 17 ans seulement et passionné de mécanique : tu vas chez BMW, apprendre ton métier.

Une candidature pas comme les autres

story6

Parmis les éléments de candidature insolites figure un petit étau quand le jeune Hansjörg Märtin postule comme apprenti au siège BMW de Munich. Il est persuadé que ses bonnes connaissances de fraiseur acquises dans l’entreprise familiale lui seront utiles pour convaincre ses interlocuteurs.

Pendant les années qui suivent, il passe du service de développement moteurs au marketing et assiste au lancement du modèle phare : la BMW 745 i à 12 cylindres. Après avoir terminé ses études avec succès, Hansjörg retourne au Autohaus de Bötzingen pour perfectionner ses connaissances du service commercial.

 

Une nouvelle ère, de nouveaux objectifs

1988 : Autohaus Märtin devient une Sarl et Hansjörg Märtin rejoint le comité de direction. Les idées ne manquent pas au jeune manager qui estime que, même depuis Bötzingen, on peut faire bouger le monde et propose d’élargir services et activités de la maison.

A l’été 1990, des extensions du bâtiment sont réalisées, le chiffre d’affaire se situe autour de 10 millions de Mark, de plus en plus de personne rejoint l’équipe et en matière de formation des jeunes, Märtin a gagné une solide réputation.

1995-2004 : le client est roi.

En 1995 Hansjörg Märtin prend les rènes de la maison. Un an plus tard, à peine, le fondateur Richard Märtin décède. Il lègue un esprit propre au Autohaus Märtin qui fait, jusqu’à nos jours, partie de la ADN de l’entreprise. Au 26 avril 1997, la première filiale Märtin voit le jour à Bad Krozingen, déjà 70 collaborateurs forment l’équipe à ce moment.

La progression ne s’arrète pas là. Deux ans plus tard, plus au nord, à Emmendingen, une autre dépendance s’nstalle sur les bords de la Elz.

Märtin à Fribourg

A partir de 2004, Märtin Sarl prend des parts dans “Autohaus Freiburg” pour racheter l’intégralité des parts en 2006. S’y trouve également – en complément de l’activité automobile – une concession de moto représentant les marques BMW et Suzuki.

La moto justement...

C’est précisément cette autre activité qui va prendre un nouvel essort quand au 1er janvier 2010, s’opère la fusion avec un leader du secteur : „Regio-Bike“ et sa marque phare Yamaha. Ainsi naît, sur plus de 8000m2, le “Motorradzentrum Freiburg”, adresse incontournable pour tous les passionnées de moto de la région.

De la mobilité pour tous

Rien que pour Freiburg et ses environs, approximativement 2.000 personnes rencontrent – chaque année – un problème de mobilité, lié soit à des soucis de santé ou à l’age. Autohaus Märtin s’est fixé comme objectif de palier à cette déficience et de lancer “Märtin macht mobil” (Märtin se mobilise).

Dans le contexte de cette nouvelle activité, (et en collaboration avec notre partenaire PARAVAN) tout est fait pour adapter des véhicules aux besoins variés des personnes à mobilité réduite afin de leur offrir à nouveau un accès à une mobilité quasi illimité.

… et mobilité partagée

Comme partenaire de „Stadtmobil“ – prestataire leader sur son secteur du partage de voitures – Märtin propose une offre dans l’air du temps.

Une station avec 2 véhicules à émission de CO2 réduite (MINI One MINIMALISM et BMW 116d Efficient Dynamics) est mise en place dans l’enceinte de la Breisacher Strasse à Freiburg pour tous ceux qui ont une vision très contemporaine du déplacement urbain.

Un avenir électrique

Un autre aspect de „Märtin macht mobil“ s’exprime à travers le centre de mobilité électrique (et BMW i). Märtin apporte ici à la “Green City” Freiburg cette technologie à la pointe du développement durable et qui prend tout son sens, dans l’interaction avec des offres comme le partage de véhicules ou en partenariat avec des producteurs d’électricité locale verte.

Christine et Hansjörg

Il semble que derrière le succès de chaque homme se cache une femme… On peut penser que dans le cas de Hansjörg Märtin, ce dicton dit vrai. Depuis plus de 20 ans marié à son Hansjörg, Christine Riesterer-Märtin le soutient dans toutes ses entreprises – surtout quand il s’agit d’offrir “Le plaisir de conduire” au plus grand nombre. Ensemble, ce couple charismatique de Bötzingen forme et donne vie à cette “success-story” familiale bien de chez nous.

Ob bei strategischen Entscheidungen, Marketingfragen oder wenn es darum geht, die Filialen liebevoll den Jahreszeiten entsprechend zu dekorieren – Christine Riesterer-Märtin ist im Detail dabei. Die Belegschaft freut es – denn sowohl bei Christine als auch bei Hansjörg steht jedem Mitarbeiter stets die Tür offen.

Das ist das Schöne an einer großen Familie.

2015 Umbau des Motorradzentrums Freiburg

Neu gestaltete Verkaufsräume. Mehr Platz, mehr Übersicht für die Riesenauswahl an Motorrädern, Fahrerausstattung und Zubehör.

So findet sich, auf über 800 Quadratmetern, jeder schnell zurecht in der Gündlingerstrasse 1.

Back to top